Comment bien raconter une histoire à son enfant?

 

Il n’y a rien que je préfère plus que raconter une histoire à mes enfants! Confortablement installée, mes enfants blottis contre moi, dans un moment de calme, de tendresse, d’échange et de partage. C’est un moment précieux, où le temps s’arrête…

 

mother reading a book maman lisant histoire a son bébé et a son enfant

 

Pourquoi raconter une histoire ?

Parce que c’est un moment de rencontre avec votre enfant, un petit moment de bonheur. C’est le moment où, tandis que votre enfant regarde les images et que vous lisez le texte, une relation s’enrichit, une personnalité se construit, naturellement, durablement.

Et aussi parce que la lecture permet à l’enfant de développer toutes sortes de qualités : apprendre à écouter, à se concentrer, à s’exprimer. À travers les livres, l’enfant voyage et développe son vocabulaire, vit de nouvelles expériences, s’enrichit et construit sa personnalité. Donner le gout de lire à un enfant, c’est lui donner le gout d’apprendre… pour toute sa vie !

 

Quand raconter une histoire ?

Tous les jours, le soir avant de s’endormir pour profiter d’un dernier moment agréable avant de s’endormir, mais aussi le matin au réveil, pendant des voyages, des temps d’attente, … La lecture est toujours un moment de calme et de bonne humeur.

 

Où raconter une histoire ?

Dans un endroit calme, là où on ne sera pas dérangés par la télévision, la radio, … Installés confortablement sur un tapis moelleux, dans un fauteuil à bascule, ou allongés sur le lit,…

 

Comment raconter une histoire ?

Pour bien raconter une histoire et en faire un moment agréable pour votre enfant et lui donner le gout de lire, voici quelques conseils simples à suivre :

 

Laissez l’enfant découvrir son livre librement

Pour cela, choisissez des livres adaptés à l’âge de votre enfant.

bébé découvre son livre d histoirePour les plus petits, préférez un livre de petite taille, léger et indestructible (en tissus ou plastique par exemple) car votre enfant va le manipuler dans tous les sens et le goûter. En ce qui concerne le contenu, choisissez un livre avec des phrases courtes et simples.

Votre enfant adorera regarder ses livres seuls. Laissez-lui toujours ses petits livres à disposition. Il aimera tourner les pages dans l’ordre qui lui plait et même regarder son livre à l’envers, peu importe. Ne faites pas du livre un objet sacré; ne donnez pas trop de contraintes à votre enfant pour ne pas le dégoûter des livres, et vous serez ému(e) de le découvrir un beau matin feuilleter son livre en le racontant avec beaucoup d’entrain. Coup de cœur assuré !!

Lorsque votre enfant grandit et que vous lui offrez des livres en carton, expliquez-lui que ces livres sont plus fragiles et qu’il ne faut pas les abîmer. Laissez-les-lui en manipulation libre (sans le laisser les détruire), puis lorsqu’il ne les regarde plus, mettez-les de coté afin qu’il ne marche pas dessus. Votre enfant comprendra ainsi comment prendre soin de ses affaires. Laissez-lui toujours ses livres indéchirables à disposition.

Quand votre enfant a 2 ans, pourquoi ne pas lui installer une jolie bibliothèque dans sa chambre, avec tous ses beaux albums mis en valeur, et qu’il pourra prendre quand il le souhaite.

 

Laissez l’enfant libre de ses mouvements

Les enfants découvrent le monde avec leur corps, en bougeant, en expérimentant, en touchant et en goûtant (pour les plus petits). Ne vous attendez-donc pas à ce que votre enfant reste immobile.

Cela ne veut pas dire qu’il n’écoute pas ou qu’il n’aime pas l’histoire, c’est seulement qu’il se l’approprie à sa façon. Il ne faut donc pas obliger son enfant à rester assis pour écouter l’histoire.

Quelle bonne idée de s’installer confortablement sur le lit à plat ventre, pour en faire un moment câlin ! Ou blotti au fond du canapé avec son petit loulou sur les genoux. Voilà une bonne façon de prendre gout à la lecture !

 

Ne faites pas du moment de lecture une interro surprise ou une explication de texte

Un bon livre raconte une histoire qui a un sens, une mélodie, parfois des rimes. Ecouter une histoire est un moment de plaisir et l’enfant se laisse porter par l’histoire, un peu comme quand vous regardez un bon film.

Maintenant, imaginez-vous en train de lire un livre (ou de regarder un bon film) et qu’une voix commente chaque phrase, vous donne la définition des mots, vous explique comment imaginer ou vous demande sans cesse ce que vous avez compris ou ce qui va se passer. Il y a des chances que vous laissiez tomber votre lecture (ou votre film).

Beaucoup de parents pensent que leurs enfants ne s’intéressent pas aux livres. C’est parce que les parents ne lisent pas l’histoire, ils commentent chaque illustration, changent les mots, attendent des enfants qu’ils racontent ce qu’ils ont compris ou les corrigent s’ils ont imaginé autre chose. Il ne s’agit donc pas de lecture-plaisir mais plutôt de lecture-apprentissage, avec des attentes, des bonnes et des mauvaises réponses. En écoutant une histoire, l’enfant risque d’être en échec.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez que votre enfant soit attiré par la lecture, il suffit de lire les albums sans parasiter l’histoire par vos commentaires.

 

papa lisant histoire a son bébé et a son enfant

 

Ne changez pas le texte

Le tout petit a besoin de maîtriser son environnement pour le comprendre et se sentir rassuré. C’est pour cette raison que l’enfant a besoin qu’un livre soit un objet stable et permanent : c’est-à-dire, que le texte et les images soient toujours les mêmes.

Les petits ont besoin de maîtriser le texte pour se rassurer. Quand on lit et relit un album, l’enfant comprend peu à peu que le texte a un rapport avec l’image. Rapidement, il va mémoriser les courtes phrases et il aimera anticiper les phrases, les dire lui-même. Il voudra même parfois lire seul.

En ce qui concerne le vocabulaire, même si certains mots nous semblent compliqués, il est inutile de les simplifier. Il suffit d’attendre que l’enfant soit en âge de demander ce que cela signifie. Et s’il ne demande rien, c’est qu’il n’est pas encore intéressé. Laissons-le donc avec son propre imaginaire.

L’un des intérêts de la lecture est d’enrichir le vocabulaire, certes. Mais pour un tout petit, ce sont la tonalité et la sonorité des mots qui vont compter davantage dans un premier temps. Le vocabulaire et la compréhension s’affineront avec le temps. Et si vous tenez absolument à lui apprendre de nouveaux mots, pourquoi ne pas utiliser plutôt des imagiers thématiques ?

 

Évitez les histoires qui font peur

Il existe tout un tas d’histoires effrayantes pour les enfants : le petit chaperon rouge, le loup et les 7 chevreaux, les 3 petits cochons, … Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut se rendre compte qu’à la base, ces récits qui datent à peu près du XIVème siècle étaient de contes de tradition orale assez (voir très) sanglants pour les adultes. Ils ont été édulcorés avec le temps mais tout de même… Pour l’enfant c’est un peu l’équivalent d’un film d’horreur. Il ne faut donc pas s’étonner si ce genre d’histoires leur fait faire des cauchemars.

 

Le petit chaperon rouge - illustration de Gustave Dore 400px
Artiste: Gustave Dore

Je vous raconte une anecdote : un jour, j’étais dans ma classe (je suis institutrice maternelle) et j’entends un enfant de 3 ans jouer avec un petit copain et raconter: «Je vais t’ouvrir le ventre avec un couteau !». Je sursaute et lui demande: «Où as-tu entendu une chose pareille?». Il me répond : «c’est le petit chaperon rouge». Ça se passe de commentaires…

Pourquoi chercher délibérément à faire peur à l’enfant ? C’est une question que je me pose ! Pourquoi chercher à créer de la peur là où il n’y a pas lieu d’en avoir. Les enfants ne rencontrent pas de loup dehors, ils ignorent ce qu’est un monstre ou un fantôme avant que les adultes leur en parlent. Le monde moderne est déjà assez stressant pour un enfant. Pourquoi en rajouter davantage ?! Et pourquoi s’amuser délibérément à leur faire peur ? Il y a souvent une jouissance de l’adulte derrière tout cela, mais à qui cela profite-t-il ?

 

Mettez-y du cœur !

Allez-y avec enthousiasme, sans réticence à lire « encore une fois » un livre favori. Les enfants adorent entendre la même histoire encore et encore. C’est que cette histoire les touche et leur apporte quelque chose dont ils ont besoin à ce moment-là.

Veiller à ce que votre enfant voit bien les images pendant que vous racontez. Évitez de retourner le livre sans arrêt. Pour cela mieux vaut s’installer côte à côte.

Suscitez l’attention de l’enfant par l’intonation. N’ayez pas peur de théâtraliser un peu, de faire des pauses pour mettre du suspens, de faire des bruitages, … Votre enfant va adorer ! Et ce sera un bon moment pour tous les deux.

En lisant ces conseils, peut-être vous êtes-vous rendu compte que vous ne faisiez pas exactement comme cela, ce n’est pas très grave. Mais pour que votre enfant associe la lecture au mot « plaisir » et ne se désintéresse pas des livres, pourquoi ne pas essayer d’appliquer ces quelques conseils, juste pour voir…

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à lire avec vos enfants !

Tendrement,
Noëlle

 

 

Partagez cet article avec vos proches:

Laissez un commentaire :-)