A quoi ressemblent les contractions d’accouchement?

La peur principale des femmes enceintes : la douleur des contractions ! « Vais-je souffrir ? » « Est-ce aussi horrible qu’on nous le raconte ? » Beaucoup de questions nous viennent et nous stressent, et c’est normal car c’est un sujet que l’on ne connait pas du tout (ou mal) et c’est bien connu, l’inconnu fait peur. Alors voici, sans attendre, quelques explications pour mieux connaitre votre corps et découvrir à quoi ressemblent les différents types de contraction d’accouchement. Mieux informée, vous serez rassurée et plus détendue pour vivre plus sereinement votre accouchement. Découvrons ensemble ce muscle trop peu connu et tous les secrets qu’il recèle…

Qu’est-ce qu’une contraction ?

L’utérus est un muscle doté d’une paroi musculaire puissante. En effet, les fibres de ce muscle creux sont disposées en trois couches superposées dans des directions contraires. Cette anatomie bien conçue, permet de produire un maximum de poussées au moment de l’expulsion bébé.

L’utérus est un muscle, donc dès qu’il est stimulé, il se contracte. Il se contracte pendant les règles, l’ovulation, les rapports sexuels, ou encore à la suite d’une infection. Vous pouvez identifier ce phénomène par une douleur au bas-ventre qui ressemble à une crampe. Donc c’est une douleur qui est connue, familière et habituelle.

Durant la grossesse, bébé évolue dans votre utérus. Les « contractions » correspondent à la contraction de ce muscle utérin qui se tend puis se relâche. En salves régulières, elles préparent votre bébé à la sortie car l’effet de resserrement des contractions de travail pousse le bébé vers le bas et le fait descendre. Sa tête appuie alors sur le col de l’utérus qui va progressivement s’effacer et se dilater pour permettre au bébé de passer vers le monde extérieur.

Durant une contraction, votre ventre devient tout dur. Il se moule au bébé et prend une forme étrange. Il se détend quelques instants plus tard. 

Si vous placez vos mains sur votre ventre pendant une contraction, vous sentirez votre utérus se durcir pendant que le muscle utérin se contracte.

Au fur et à mesure de l’avancement du travail, les contractions s’intensifient et vont “serrer le ventre” de plus en plus fort.

Artiste: Jackie Dives Photography

Si vous appréhendez les contractions, essayez de vous concentrer sur le travail extraordinaire qu’effectue votre corps quand vous les ressentez.

Les différents types de contraction

Les contractions de grossesse

À partir du 4ème mois de grossesse, vous pouvez déjà avoir des contractions, appelées contractions de Braxton Hicks : Votre ventre durcit progressivement, puis se relâche. Ces contractions ne durent que quelques secondes, ne sont absolument pas douloureuses et sont sans danger pour bébé.

Ces contractions ont une double utilité :

    • Elles permettent à votre utérus de se préparer et de s’entraîner au futur accouchement.
    • Elles permettent à la partie inférieure de l’utérus de s’étirer pour aider la tête du bébé à s’installer dans le petit bassin : Elles encouragent donc bébé à se placer la tête en bas en fin de grossesse afin de faciliter sa naissance.

Pendant la grossesse, votre utérus se développe et augmente de volume. C’est pourquoi vous ressentez ces contractions qui sont tout à fait normales. Elles peuvent aussi apparaitre en fin de journée, lorsque l’utérus s’étire et se détend sous le poids du bébé et du liquide amniotique.

Mais tant que ces contractions restent indolores, irrégulières et espacées (vous en avez moins de 10 par jour) tout est normal.

A quoi ressemblent les contractions lors de l’accouchement ?

Elles se calment avec du repos : une bonne sieste, un peu de relaxation ou un bon bain. Pensez à éviter un maximum de stress, évitez les efforts et l’agitation, et prenez un rythme de vie moins soutenu pour permettre à bébé de profiter de ses 9 mois de grossesse bien au chaud. Profitez-en aussi pour prendre soin de vous, c’est important !

Les contractions d’accouchement

Les contractions d’accouchement (aussi appelées « contractions de travail ») sont très différentes des contractions de grossesse.

Les contractions d’accouchement :

    • Ont un rythme régulier
    • Montent sous forme de vagues et sont plus intenses
    • Vous ressentez un soulagement entre deux contractions
    • Sont de plus en plus longues, intenses, et fréquentes
    • Ne cessent pas avec du repos ou un bain
    • Sont moins douloureuses en position debout
    • Font travailler le col de l’utérus qui s’amincit et s’ouvre

C’est l’association « contraction + intensité + régularité », c’est-à-dire : une contraction toutes les cinq minutes, qui dure entre 30 à 60 secondes, depuis deux heures, qui donne le signal du départ pour la maternité ou la maison de naissance. Si vous avez choisi la naissance à domicile, vous pouvez commencer à préparer votre ambiance cocooning avec bougies, bain, mantras et lumière tamisée car bébé arrivera bientôt.

Combien de temps dure une contraction d’accouchement ?

Une contraction dure environ 1 minute durant quasiment toute la naissance. En toute fin du travail, durant la phase de transition, elles peuvent durer jusqu’à 90 secondes. Entre deux contractions, vous ne ressentez aucune douleur, c’est un temps de pause.

A quoi ressemblent les contractions lors de l’accouchement ?

Artiste: Meg Hall Photography

La durée de cette pause varie en fonction de l’avancée du travail :
    • 10 minutes, voire plus, en début de naissance
    • 5 à 3 minutes pendant la phase active
    • 1 à 2 minutes en fin d’accouchement (mais les hormones que votre corps secrétera à ce moment de la naissance, vous permettront de récupérer malgré le temps de pause très court)

Que ressent bébé durant une contraction d'accouchement ?

Ce n’est pas facile de répondre à cette question. Bébé ressent les contractions c’est évident, mais est-ce qu’il les vit mal ?

On sait que bébé est bien protégé dans sa cavité utérine, baigné et caressé par le liquide amniotique qui est incompressible. Il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter pour bébé si votre accouchement se passe bien. La naissance est un événement naturel, considéré comme un rite de passage qui prépare bébé à sa vie extra utérine. Votre bébé est donc certainement en train de somnoler durant le travail puisque le sommeil l’occupe vingt heures sur vingt-quatre et que les contractions lui font l’effet d’un massage. Il se réveille au moment de l’expulsion qui est un peu plus “sportive”.

Bébé vit bien les contractions si sa maman est bien :

    • Si la maman respire bien, bébé est bien oxygéné.
    • Si la maman se positionne bien, bébé peut se faufiller facilement entre les os du bassin.
    • Si la maman est relax, bébé n’est pas sous stress.

De nombreux bébés qui vivent des naissances paisibles, et sont accueillis avec délicatesse, arrivent au monde sans pleurer, sereinement.

A quoi ressemblent les contractions lors de l’accouchement ?

Si la maman vit un accouchement difficile, que l’on sent que bébé se fatigue car ses battements de cœur ralentissent, alors l’équipe médicale est là pour agir quand ça coince.

On sait à présent qu’un bébé qui a reçu trop d’adrénaline durant sa naissance (car sa maman était trop stressée) souffrira de coliques et de pleurs durant environ 3 mois après sa naissance. C’est le temps nécessaire pour que l’adrénaline s’évacue du corps de bébé.

 

Avant l’accouchement, une bonne préparation est donc nécessaire pour éviter ce genre de situation : consultez une sage-femme libérale, suivez un cours de préparation à la naissance de qualité ou consultez une psy afin de vous préparer au mieux et d’éliminer le stress et les blocages.
Pensez également à bien préparer votre projet de naissance, cela vous aidera.

Durant l’accouchement, se sentir bien est donc essentiel, surtout pour maîtriser et accueillir au mieux ses contractions:

    • Choisir sa position permet de se sentir mieux : les postures verticales sont plus confortables. Ecoutez votre corps, vous sentirez quelle position vous convient le mieux.
    • Attention à la péridurale qui ne possède pas que des avantages : on ne ressent plus les postures justes, on est moins à l’écoute de son corps et de son bébé. On perd cette connexion si précieuse et essentielle au bon déroulement de la naissance.

A quoi correspondent les contractions en termes de sensations?

Remarque : Lors d’une première naissance, il faut environ 1heure pour que le col se dilate de 1cm. Donc une première naissance dure environ 10heures. Mais ceci n’est qu’une moyenne, car chaque femme est différente et une naissance ne doit pas être minutée. Cette information est donc spécifiée à titre indicatif, pour vous permettre, comme pour une épreuve sportive (ex, : marathon, etc.) de vous préparer et de vous mettre dans le bon état d’esprit.

Vos sensations durant la contraction d’accouchement 

Elles diffèrent selon les femmes, mais dans l’ensemble, les contractions de travail sont décrites comme des spasmesdes crampesdes douleurs de coliques ou de règles.

Les contractions « sont douloureuses » mais pas de la même façon chez toutes les femmes car nous n’avons pas toutes la même réceptivité, ni la même résistance à la douleur. Pour une même contraction, certaines diront ressentir une petite tension, tandis que d’autres parleront plutôt d’un pincement douloureux.

La douleur peut irradier dans différents endroits du corps :

    • Dans le ventre : pensez à vous suspendre, aux lianes ou à votre compagnon, pour vous soulager
    • Dans le dos (cela ressemble à des douleurs lombaires) : pensez à vous pencher en avant avec les mains en appui sur le lit pour atténuer la sensation
    • Dans le bassin (cela ressemble à la sensation d’avoir le bassin serré dans un étau) : Pour soulager ces douleurs, pensez à vous pencher en avant avec les genoux fléchis et gardez votre bassin souple et mobile.
    • Dans les fesses: elles annoncent la descente et l’engagement du bébé dans le bassin. Elles ressemblent à une énorme envie d’aller à la selle. Plutôt inattendue et impressionnante, cette sensation est vraiment le signe que l’accouchement est presque fini et que bébé va bientôt passer le périnée.

Les contractions en pré-travail

Les contractions ressemblent à des crampes plus ou moins légères au niveau du ventre. Le ventre se durcit puis se détend après environ 1 minute. La sensation n’est pas très gênante. Vous pouvez vaquer à vos occupations habituelles. Rien d’inquiétant donc ! 😉

Les contractions en phase de latence : de 0 à 5 cm de dilatation du col de l’utérus

Les contractions deviennent plus régulières (toutes les 5 minutes) et plus intenses. Au niveau des sensations, elles ressemblent à de grosses douleurs de règles, donc c’est une douleur que nous connaissons bien et qui nous est habituelle.

Pensez à bien inspirer et expirer le plus longtemps possible. Laissez votre corps s’habituer à ces nouvelles sensations. Vous gérez, tout va bien ! Rien de dramatique donc. D’autant plus que les contractions ne durent qu’une minute et que vous avez ensuite un temps de pause en attendant la suivante. A ce stade, vous pouvez encore marcher tranquillement en faisant une pause à chaque contraction. Cela aidera bébé à descendre.

Remarque: Si vous avez décidé d’accoucher à la maternité ou en maison de naissance, il est temps d’y aller.

Artiste inconnu

Les contractions en travail actif : de 5 cm à 8 cm de dilatation

Là, on entre dans le vif du sujet ! Les contractions se rapprochent (mais ne durent toujours qu’une minute) et commencent à mobiliser tout votre corps. Heureusement la nature est bien faite car votre corps va sécréter un cocktail d’hormones qui va vous permettre d’entrer dans un état de conscience modifié. Dans cet état, vous perdez la notion de temps et vos sensations sont perçues de manière différente. Grâce à cela, ce qui serait habituellement insupportable, devient supportable.

Vous pouvez ressentir le besoin de vocaliser vos contractions. Les sons graves sont bénéfiques à la progression du travail et soulagent.

Même si vous éprouvez de la douleur, cette phase est gérable, à condition :

  • D’être bien préparée!!
  • D’être dans votre bulle
  • De bien respirer
  • De bouger
  • D’avoir un bon soutien (votre conjoint, et/ou que votre sage-femme) qui sera d’un très grand réconfort pour vous !
  • De ne pas céder à la panique : vous devez avoir évacué vos peurs avant la naissance sinon elles vont ressurgir à cet instant et risquer de bloquer le processus de la naissance.

Sans une bonne préparation, ou coincée en position allongée sur le dos, la douleur peut paraitre insupportable.

A quoi ressemblent les contractions lors de l’accouchement ?

Artiste: PhotosByLei.com

Les contractions durant la phase de transition (de désespérance) : de 8 cm à l’engagement du bébé

Le travail avance bien. Plus que 2 cm, vous y êtes presque. Les contractions évoluent et deviennent tellement intenses. Ce sont des sensations inconnues, tellement puissantes. Tout votre corps travaille à mettre votre bébé au monde. Vos limites sont probablement dépassées mais vous allez y arriver !

Votre détermination, votre courage et vos convictions vont vous aider à tenir pour ces deux derniers petits centimètres.

Le soutien de votre sage-femme et de votre compagnon sont aussi des alliés très précieux pour traverser cette étape !

Lorsque la contraction arrive, vous devenez la contraction, vous ne faites plus qu’un avec elle! Vous ne pouvez plus aller contre, vous devez aller “avec”. Vos instincts prennent le dessus et votre corps vous guide vers la naissance, il sait comment faire. Vous êtes une guerrière ! Une Femme Source de Vie !

Artiste inconnu

La phase de poussée

Votre bébé a passé le col, il descend et se fait naître. Enfin il est à la porte ! Cette phase est très rapide (30 minutes en moyenne) et ça pousse tout seul. C’est comme « aller à selle », mais en plus fort ! Quand  bébé arrive au niveau du périnée, la sensation est extrêmement intense et inconnue.

C’est la première fois de votre vie que vous ressentez une telle force venant de l’intérieur. Michel Odent décrit cela comme « la même énergie sexuelle que lorsque l’on fait l’amour ».

C’est à cet instant que les femmes éprouvent ce besoin de « rugir » durant la naissance. Certaines femmes ressentent d’ailleurs un puissant orgasme de plaisir à cette étape. Si vous êtes conditionnée positivement, et que votre intimité est respectée, cela est possible.

A quoi ressemblent les contractions lors de l’accouchement ?

Artiste inconnu

Vous ressentirez probablement comme une sensation de « brulure » au passage de la tête du bébé : le cercle de feu. Mais ne vous inquiétez pas, cette sensation est de courte durée et la poussée soulage.

Une fois que la tête est passée, c’est déjà fini ! Ça y’est, vous avez réussi ! Le passage des épaules et du corps se fait sans douleur. Le bébé glissera tout seul jusqu’à vous.

Source: Clickinmoms.com

La délivrance

La phase de délivrance est en fait, la sortie du placenta. C’est une étape qui est totalement indolore. Le placenta glisse tout seul à l’extérieur, avec une petite poussée, sinon il peut être délicatement tracté à l’aide du cordon. Cette étape de la naissance est douce. Encore plus avec bébé dans les bras.

Les tranchées

Les tranchées surviennent après la délivrance. C’est lorsque l’utérus se contracte à nouveau afin de retrouver petit à petit sa taille d’origine (en 3 à 7 jours). Ces contractions, appelées « tranchées » ressemblent à des douleurs de règles. Elles sont plus ou moins intenses selon les femmes. Et sont aussi plus fortes lors d’une seconde grossesse. Si vous les trouvez trop intenses, vous pouvez prendre du paracétamol car il est compatible avec l’allaitement.

Voilà, vous pouvez souffler, c’est terminé !😉 Je ne sais pas pour vous, mais moi, à chaque fois que je relis cet article, je revis les merveilleuses naissances de mes filles et j’en suis encore émue ! (Vous pouvez découvrir mes récits de naissances positives ici et ici.)

Et pour celles d’entre vous qui vont accoucher prochainement, ces informations sont capitales car elles vous permettront d’identifier et de vous familiariser avec les différentes sensations que vous allez rencontrer, afin de pouvoir y faire face et les surmonter lors de la naissance de votre bébé. Car vous l’aurez compris, une bonne préparation (physique et émotionnelle) va influencer positivement la façon dont vous percevez et ressentez vos contractions et vous aidera à vivre sereinement cette incroyable aventure.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à m’écrire … et laissez un commentaire pour me dire si cet article a pu vous être utile. 😊

Tendrement,

Laissez un commentaire 🙂

Partagez cet article avec vos proches :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire :-)